Tain l'hermitage
 

UNE PETITE VILLE CHARGEE D'HISTOIRE

TAIN L’HERMITAGE existait à l’époque gallo-romaine sous le nom de TEGNA. Située sur la voie domitienne, elle dépendait de la colonie romaine de Vienne.

La découverte au fil des siècles des vestiges tels que vases antiques, médailles à l'éphigie de César, fragments de colonnes en marbre blanc, tombeaux, ruines d'un temple, et surtout une pierre taurobolique (Le Taurobole), atteste de la présence des Romains à cette époque.

Mais TEGNA ne survécut pas à cette période. Vers 1100, un prieuré y est fondé et deviendra le berceau de la nouvelle agglomération avec des habitations situées de part et d'autre d'un chemin parallèle au Rhône, déjà très fréquenté par les marchands et voyageurs.

Au gré des ans, l'orthographe du nom de la ville évoluera : TEGNA deviendra successivement VILLA TINGNO (1064), TINCTUM (1280), TINTUM (1302), ESTAIN (1395), TAING (1450), L'ESTEYEN (1500), TEIN (1550), THAIN (17e siècle), TAIN et enfin TAIN L'HERMITAGE (1920).


LES ARMOIRIES

Le blason de la ville de Tain l'Hermitage représente un dauphin, emblême de la province (Dauphiné), placé sous une étoile accostée de 2 grappes de raisin. Sous l'écusson, la devise "A bon Taing bon vin" rappelle le célèbre cru local.

Aucun document ne permet de savoir de quand datent ces armoiries. A la fin du 19e siècle, le maire de la ville avait à sa disposition une matrice de sceau en cuivre, gravée. Elle portait en lettre capitales MUNICIPALITE DE TAIN et en lettres microscopiques ARMA  URBIS THINI (armes de la ville de Thin) autour d'armoiries qui se lisent : de gueules (rouges) ou dauphin d'or ; au chef cousu d'azur (bleu) chargé d'une étoile d'argent, timbré d'une couronne ducale.

Le dauphin d'or sur champ de gueules, sous le chef cousu d'azur chargé d'une étoile d'argent sont donc bien les armes de la ville.


LES GRANDES FAMILLES TAINOISES

Parmi les grandes familles qui ont contribué à doter la ville d’un patrimoine historique et culturel on peut citer :

Les Monier de la Sizeranne (le château familial jouxtant le Parc du Chayla fut démoli pour redresser la RN7). Jean Maxime dit Max a laissé une oeuvre de peintures considérable dont une partie est exposée à l'Hôtel de Ville. Son fils Louis Maurice créa la fondation Valentin Haüy en faveur des mal-voyants.

Les Mure de Larnage (issus des Monier de la Sizeranne) qui ont fait construire en 1807 le bâtiment (qui abrite  aujourd'hui l'Hôtel de Ville) ainsi que la chapelle dans le parc. Les 2 ailes sont ajoutées en 1840.

 La famille Bergier, propriétaire de l’Hôtel particulier qui a abrité la Marquise de Sévigné, naufragée du Rhône, où se situent aujourd’hui, dans le bâtiment rénové dénommé «Maison des  Quais »  : l’Office de Tourisme du Pays de l’Hermitage et la Bibliothèque Pour Tous.

Les Courbis, pour l’Hôtel des Courbis (XVIe siècle) où se trouve le Musée Pierre Palué de la Nouvelle Ecole de Paris (peintres figuratifs)


LES MAIRES DE TAIN L'HERMITAGE

Xavier ANGELI

7 Novembre 2017 à ce jour

Gilbert BOUCHET

18 juin 1995 - 6 Novembre 2017

Maurice ALLONCLE

13 mars 1989 - 17 juin 1995

René ROUVEURE

13 mars 1983 - 12 mars 1989

Dr Paul DURAND

19 septembre 1954 - 12 mars 1983